L'histoire du Palm Vx perdu.

author : lozilla blog

L'histoire du Palm Vx perdu.
En mars 2000 la société Palm sortait son Vx, ce fut et c'est toujours le plus léger des PDA de chez Palm, pesant seulement 114g avec une mémoire de 8Mo. A l'époque c'était la rolls des PDA. J'ai acheté le mien fin 2000 pour me faire un beau cadeau de noël et je n'ai jamais regretté cet investissement. Si pratique malgré son affichage en nuance de gris (qui se révèle au final très économique au niveau batterie), si pratique donc, que je n'ai jamais remplacé ce Palm par un autre PDA, au contraire, je regrette que les constructeurs ne s'inspirent pas de la simplicité de ce produit. De 2000 à 2009 mon Vx m'a suivit dans tous mes déplacements, en Europe, en Amérique du sud en Australie, sans jamais manquer de batterie, sans pannes, conservant fidèlement mes données, mes adresses, mes agendas, mes notes... c'est le seul appareil électronique en ma possession à avoir eu une telle longévité et utilité. Hélas fin septembre 2009, je l'ai perdu en bas de chez moi. En entrant dans ma voiture mon sac s'est renversé, j'ai récupéré mon téléphone portable, mon portefeuille mais mon Palm à du se glisser sous la voiture derrière une roue probablement. Je n'ai même pas pu lui dire au revoir. Un vrai cyber-drame ! j'ai posté cette horrible nouvelle sur twitter et facebook et quelques amis m'ont envoyé des messages de consolation. J'étais triste et sans aucune envie de remplacer ce PDA par un iphone ou un blackberry tape à l'oeil (sans compter les abonnements abusifs). Quelques jours plus tard la bonne nouvelle me parvenait par Facebook, Nicolas Carras (génial ami) m'annonce que je vais bientôt recevoir une surprise dans ma boite aux lettres et en effet quelle merveilleuse surprise ! un Palm Vx en tout point identique, avec sa coque en alu, si identique que l'espace d'un instant j'ai cru qu'il s'agissait d'un tour de magie ! de la réapparition de mon Palm perdu !!! génial ! Une heure plus tard après restauration des données, mon Palm était revenu du royaume des cyber-disparus ! excellent ! Je ne sais pas comment remercier Nicolas Carras tant cela m'a fait plaisir, je lui réserve tout de même une petite surprise pour sa boite aux lettres... Happy end !

article from:
http://lozilla.org/?art=7...